Ressortissants extra-européens

DES BESOINS SPECIFIQUES

Eu égard aux buts qu'elles poursuivent, aux langues exigées ou de spécialisations particulières, les ONG peuvent avoir à employer nécessairement des personnes extra-européennes aux compétences spécifiques. Le service ONG peut être appelé à attester la véracité des arguments avancés.

Procédure

Les demandes d'autorisation de travail pour personnes non ressortissantes de pays de l'UE ou de l'AELE sont soumises à une procédure particulière. Avant toute demande, l'employeur doit justifier l'impossibilité de trouver sur le marché local quelque personne dotée des compétences requises. Par conséquent, les marchés suisse et européen de l'emploi doivent être préalablement explorés notamment par voie d'annonces (journaux, agences de placement privées, etc.). Le poste devra également être annoncé électroniquement à l'Office cantonal de l'emploi (OCE), 21 jours avant le dépôt d'une demande d'autorisation de travail pour une personne extra-européenne. Lorsque les marchés suisse et européen de l'emploi ont ainsi été sondés sans succès, une demande pour un ressortissant d'un Etat tiers peut être déposée.

La procédure d'autorisation de travail pour les Etats tiers peut être consultée sur le site Internet de la main d'oeuvre étrangère qui vous donnera de nombreuses informations.

Salaires

Tout salaire versé par une ONG doit correspondre aux standards suisses pour des fonctions équivalentes. Il ne peut être calqué sur des grilles salariales de pays étrangers, même si les fonds sont issus de pays dont les standards sont moins élevés. Cette condition n'est pas négociable, notamment dans la procédure de demande de permis de travail. Vous pouvez consulter le calculateur de salaire en ligne pour le Canton de Genève sur le site Internet de l'Observatoire genevois du marché du travail.

Formulaire

Toute demande doit être adressée au Service Étrangers et Confédérés (SEC) par l'employeur en annexant le formulaire M, entièrement rempli, daté et signé.